17 mai : « Cette date est et restera gravée en lettre d’or dans les annales de la RDC » (Serge Kadima)

289

Le Président de la ligue des jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) rend hommage aux militaires congolais qui ont battu le pavé pour libérer la République Démocratique du Congo.

Serge Kadima Luabeya s’est exprimé lundi 17 mai en marge de la commémoration de la journée dédiée aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

« 17 mai. Cette date est et restera gravée en lettre d’or dans les annales de la RDC. Un devoir sacré que d’allumer une fière chandelle à tous ceux qui, du Volcan à l’Océan, ont battu le pavé pour libérer le pays, jetant les bases d’un État de droit et des institutions stables. », a écrit S. Kadima sur son compte Twitter.

Il y a lieu de rappeler qu’une cérémonie commémorative de la journée dédiée aux Forces armées de la RDC a été organisée et présidée par le Premier ministre Sama Lokende à la place « le Mémorial du Soldat Congolais », pour rendre un vibrant hommage aux soldats congolais tombés au front pour la cause de la République.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des quelques membres du Gouvernement, du Chef d’Etat Major Général des FARDC, du Commissaire Général de la PNC, de plusieurs officiers et sous officiers militaires et policiers venus pour la circonstance.


Anciennement célébrée comme fête de la libération en référence à l’entrée à Kinshasa de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), coalition rebelle qui avait fait chuter le maréchal Mobutu, les Congolais célèbrent désormais chaque 17 mai comme  » la journée de la révolution et des Forces armées de la RDC (FARDC).

Elysée Odia