jeudi, août 18, 2022

Insécurité dans l’Est : Félix Tshisekedi décrète l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et et de l’Ituri

Au regard de la gravité de la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie Est de la République Démocratique du Congo depuis des lustres, le président Félix Tshisekedi a pris l’initiative de déclarer l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

C’est ce qu’a annoncé le ministre de la communication, Patrick Muyaya, à travers le compte rendu de la première réunion du conseil des ministres, qui s’est déroulée le vendredi 30 avril à la cité de l’Union africaine.

En effet,  l’objectif poursuivi à travers cet état de siège est  de  » mettre rapidement fin à l’insécurité qui décime quotidiennement les compatriotes de cette partie « .

 » Au regard de la gravité de la situation, le président de la République, chef de l’État a informé le conseil des ministres de sa décision de proclamer, conformément à l’article 85 de la constitution, un état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Et ce, après concertation avec le premier- ministre et les présidents des deux chambres du parlement, conseil supérieur de la défense entendu « , rapporte ce compte rendu.

Ainsi, une ordonnance présidentielle sanctionnant cette décision sera rendue publique dans les prochaines heures, a fait savoir Patrick Muyaya.

Il sied d’expliquer que l’état de siège décrété en ce jour est un dispositif juridique généralement mis en œuvre par le gouvernement en cas de péril imminent (insurrection armée ou invasion étrangère) contre la nation. C’est aussi un régime  particulier durant lequel l’armée assure le maintien de l’ordre.
 

Élysée Odia

A lire aussi