mercredi, août 10, 2022
Google search engine

J.P. Kambila sur le sommet de Paris : « Je ne vois pas comment les occidentaux qui profitent de la situation actuelle, vont être ceux-là qui viendront la changer »

Jean Pierre Kambila, ancien directeur de cabinet adjoint de l’ancien président Joseph Kabila critique sévèrement la participation des dirigeants africains au sommet international sur le financement des économies africaines, organisé par le président français Emmanuel Macron, du 17 au 18 mai 2021.

Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de Yabisonews.Cd le mardi 18 mai 2021, ce cadre du Front Commun pour le Congo (FCC) dit émettre de réserve de voir les occidentaux qui ont « pour politique d’exploiter les pays africains, venir organiser ces derniers afin qu’ils deviennent les plus riches et contrôlent mieux les économies occidentales ».

«Je ne vois pas comment ceux qui profitent de la situation actuelle, vont être ceux-là qui viendront la changer pour qu’elle devienne en notre faveur. Je préconise aux présidents africains l’indépendance et la souveraineté, se prendre en charge soi-même », a-t-il déclaré.

Cependant, ce proche de Kabila conseille aux Etats Africains qui ont le problème de l’endettement d’arranger ça en interne, tout en se référant à la République Démocratique du Congo qui avait payé la dette laissée par l’ancien président Mobutu, grâce au travail de titan réalisé par l’ancien premier ministre Adolphe Muzito.

« Si nous avons un endettement trop important en Afrique,(…) c’est-à-dire que nous avons mal géré les finances, il faut déjà arranger ça. Je précise que je ne suis pas en train d’attaquer la République Démocratique du Congo. Nous aujourd’hui nous ne sommes pas un pays surendetté. Notre endettement est bien maîtrisé. L’ancien premier ministre Adolphe Muzito avait fait un grand travail pour baisser notre dette et il l’avait réussi », a-t-il ajouté.

Dans la foulée, ce professeur d’université a salué l’engagement pris par le Fonds Monétaire International (FMI) d’apporter un soutien financier de 1,5 milliard de dollars à la RDC dans le cadre de son programme triennal.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi