jeudi, août 18, 2022

Sud-Kivu : l’Agence anti-corruption de Tshisekedi démantèle une organisation de surfacturation des passeports à Bukavu

L’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) a démantelé une organisation de surfacturation des passeports dans la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-kivu.

C’est ce qu’a annoncé Chouna Lomponda, directrice de la communication et porte-parole de cette agence anti-corruption à travers un communiqué parvenu mardi 18 mai à Yabisonews.cd.

Elle explique que le responsable dudit centre et ses acolytes sont soupçonnés de surfacturation liée au non-respect du prix officiel des documents de circulation dans le service de l’obtention des passeports à Bukavu.

C’est grâce à des sources anonymes, selon lesquelles une organisation malhonnête opérerait dans le secteur, que l’APLC a pu être informée de ces actes illicites.

Il ressort des premiers éléments détaillés du rapport de mission que le responsable du Centre de Capture de Bukavu, piétine le prix institué par la réglementation du prix officiel.

D’après cette enquête, au lieu de 99$ qui est fixé pour l’obtention du passeport, les requérants obtiennent les passeports à un prix très élevé, entre 150$ et au de- là. Pourtant, révèle ce document, ces frais non justifiés n’entrent pas dans la caisse du trésor public.

Le Responsable du centre de capture de Bukavu a déclaré que d’autres institutions imposeraient également cette majoration. L’APLC qui examine ces allégations dit n’avoir pas encore établi la véracité de celles-ci.

L’Agence de Prévention et de lutte contre la corruption qui a pour mission, en vertu de l’article 2 de l’ordonnance présidentielle de diligenter des enquêtes nécessaires, de provoquer des poursuites pour faire sanctionner toute personne ou groupe ou organisation, organisme ou autre service impliqué dans des actes de corruption dans les conditions fixées par la réglementation en vigueur.

Gilbert NM

A lire aussi