jeudi, août 18, 2022

Kinshasa: les ministères chrétiens Logos-Rhema lancent  une cure d’âme congolaise pour mettre un terme aux problèmes qu’éprouve la RDC

Au cours d’une conférence de presse tenue le vendredi 21 mai à Kinshasa, l’archevêque des ministères chrétiens Logos-Rhema a procédé au lancement de la cure d’âme de la nation congolaise, axée sur le thème « travaillons avec Dieu aux solutions politiques, sécuritaires, économiques et sociales de la République Démocratique du Congo ».

Diamant Bob Kalonji qui dit « être inspiré par Dieu », soutient que cette assistance psycho-spirituelle a pour objectif d’extirper les antivaleurs dans l’âme de la RDC par la repentance des pêchés collectifs d’une part, et de contribuer à la réconciliation du peuple avec lui-même et avec ses dirigeants, d’autre part.

Cet ancien ingénieur de la Gécamines dit constater que « les problèmes politiques qu’éprouve d’ores et déjà la RDC sont fondamentalement spirituels ». D’où il estime la nécessité de rechercher les solutions auprès de Dieu.

« Depuis les temps les plus reculés, les habitants de la RDC subissent des graves exactions et cela s’est  poursuivi de 1885 à nos jours (…). Ceci fait qu’aujourd’hui l’âme de la RDC est surchargée, elle est malade. Car cette surcharge entraîne des antivaleurs récurrentes  dans les comportements de son peuple (…). C’est pourquoi je  m’adresse au président de la République,  sénateurs…d’avoir à soumettre l’âme de la Nation à l’éternel par la repentance de nos pêchés collectifs et un engagement ferme et sérieux de retourner dans les voies de Dieu », a déclaré l’archevêque  Diamant Bob Kalonji.

D’après ses dires, cette cure d’âme qui impliquera toutes les églises du Congo, va libérer la nation congolaise des entraves qui empêchent la réalisation du plan de Dieu pour elle et l’instauration d’une société intégre.

Par ailleurs, la cure d’âme lancée ce jour se déroulera en trois temps qui sont la sensibilisation, l’écoute des institutions et des communautés à tous les niveaux. Un grand cérémonial public de réconciliation  nationale sanctionnera cette initiative.

Il sied de rappeler qu’en  2019, les hommes de Dieu de différentes confessions religieuses avaient organisé une journée nationale d’actions de grâce et de prière sur l’initiative du chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour remettre le pays entre les mains de Dieu.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi