mercredi, août 10, 2022
Google search engine

Réformes électorales: Fayulu et Muzito accusent le bureau de l’Assemblée nationale de préparer une nouvelle fraude électorale

Martin Fayulu et Adolphe Muzito, membres du présidium de Lamuka, dénoncent le comportement qu’ils qualifient « d’irresponsable » du bureau de l’Assemblée nationale qui, d’après eux, veut profiter de la situation de crise humanitaire de Nyiragongo pour faire adopter en catimini la loi organique sur la commission électorale nationale indépendante non consensuelle.

Dans un communiqué parvenu lundi 31 mai à la rédaction de Yabisonews.Cd, ces deux leaders mettent en garde le bureau Mboso et les élus nationaux qui ont « les velléités de concocter une nouvelle fraude électorale ».

« Le présidium de Lamuka met en garde le bureau de l’Assemblée nationale et les députés contre leur sordide intention de vouloir préparer une nouvelle fraude électorale, en imposant au peuple congolais une loi taillée sur mesure au profit des jumeaux nés du couple FCC-CACH », lit-on dans le document.

Toutefois, le tandem Fayulu-Muzito insiste sur la dépolitisation et la fonctionnarisation de la CENI, tout en demandant que le caractère consensuel du processus soit de mise.

« Lamuka insiste sur la dépolitisation et la fonctionnarisation de la CENI et réaffirme que la réforme de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI doit impérativement se faire de façon consensuelle entre toutes les parties prenantes », insistent-ils.

Par conséquent, ils demandent à la population de se mobiliser et de se tenir prête à participer massivement aux manifestations publiques que Lamuka compte organiser « afin de barrer la route aux imposteurs aveuglés par le pouvoir », concluent les deux membres du présidium de Lamuka.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi