RDC: Les sénateurs pro-Tshisekedi émettent  leurs amendements sur la charte de l’union sacrée

0
462

Le Président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo a reuni le mardi 01 juin dernier, les sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation à Kinshasa.

En toile de fond, la restructuration des groupes politiques et commissions permanentes de la chambre haute du parlement, ainsi que l’amendement du projet de la charte de l’Union sacrée de la nation, coalition politique créée par le président Félix Tshisekedi après sa rupture avec le FCC de Joseph Kabila.

Modeste Bahati s’est engagé à constituer le socle de la majorité avec les 85 élus des élus qui avaient décidé d’accompagner le chef de l’État dans sa nouvelle dynamique de l’Union sacrée.

“Nous avons restructuré les groupes politiques de l’Union sacrée de la nation au sein du sénat. Parce que comme vous le savez, depuis le changement intervenu, les groupes politiques et les commissions permanentes ont bougé, et donc, nous avons tenu à ce que les 85 sénateurs de l’Union sacrée de la nation puissent constituer le socle de la majorité au sein des groupes politiques, ainsi que dans les commissions permanentes du sénat”, a-t-il déclaré.

S’agissant de la charte de l’union sacrée, l’autorité morale de l’alliance des forces démocratiques du Congo et alliées (AFDC-A) a laissé entendre qu’il était question d’émettre les amendement peu avant la transmission de la mouture au président Tshisekedi.

“Nous avons examiné le projet de charte de l’Union sacrée de la nation qui a été produit par un comité d’experts qui avait été mis sur pied et nous avions émis les amendements. Nous attendons que les autres forces politiques qui composent l’Union sacrée apportent leurs amendements pour que nous ayons une monture de la charte de l’Union sacrée de la nation à soumettre à l’initiateur”, a-t-il ajouté.

Dans la  foulée, les sénateurs se sont mis d’accord sur la suite des travaux au sein du sénat en ce qui concerne les matières à proposer à l’assemblée plénière, notamment le calendrier de l’élection du premier vice-président du sénat.

Dostin Eugène Luange