jeudi, août 18, 2022

Hydrocarbures: Didier Budimbu s’entretient avec la société Symbio sur la construction d’une centrale électrique flottante sur le lac Kivu

Une délégation de la société française Symbio a été reçue en audience par le ministre des hydrocarbures, Didier Budimbu, le jeudi 3 juin.

Spécialisé dans la technologie hydrogène, Symbio ambitionne de construire une centrale flottante  de 60 mégawatts sur le lac Kivu afin de produire de l’énergie à base du gaz méthane extrait dans ce lac. Le coût  de cet investissement  est estimé à 450 millions de dollars par Symbio.

Pour le responsable de la Société congolaise de distribution d’eau et de l’électricité (SOCODEE), société partenaire de Symbio dans ce projet, les prochaines étapes seront l’obtention des concessions et la mise en place des financements.

« Ce projet vient à point nommé parce qu’il fait partie de la résolution de la sécurité énergétique pour la ville de Goma. L’idée est d’extraire du gaz méthane pour permettre à la ville de Goma d’avoir de l’électricité à tout moment. Le ministre a promis la bonne collaboration pour les prochaines étapes à venir. Et les prochaines étapes seront l’octroi des concessions et la mise en place des financements du projet. A ce stade, c’était plutôt de présenter le projet au ministre, qui s’est engagé à le soutenir en attendant les prochaines étapes », a-t-il déclaré.

Opérant déjà dans la partie rwandaise du lac Kivu, Symbio y participe au recyclage du gaz méthane extrait du lac Kivu  en énergie électrique, grâce à plusieurs barges jetées sur
 le lac et transporté par pipeline dans une centrale électrique.

Selon les estimations, le lac Kivu contient plus de 60 milliards de mètres cubes de méthane dissous et environ 300 milliards de mètres cubes de dioxyde de carbone (CO2). Ce qui en fait le premier lac du monde renfermant de très fortes concentrations de gaz, représentant à la fois une opportunité économique et un danger permanent pour les millions de personnes vivant à ses alentours.

Bienfait Luganywa

A lire aussi