jeudi, août 18, 2022

RDC: Fayulu appelle les confessions religieuses et la société civile à s’abstenir de désigner le président de la Ceni

La loi organique sur la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) initiée par Christophe Lutundula et adoptée par l’Assemblée nationale le vendredi 4 juin 2021 ne cesse de susciter des réactions au sein de la classe politique et société civile.

Réagissant ce lundi 7 juin, Martin Fayulu, l’un des leaders de Lamuka, qui prône la dépolitisation et la fonctionnarisation de la Ceni appelle la société civile et les confessions religieuses à s’abstenir d’en désigner le président.

« Si la société civile, en ce compris les confessions religieuses, veut les élections impartiales et apaisées en 2023 en RDC, elle doit rejeter la loi politisant la Ceni à outrance, initiée par les jumeaux Union Sacrée-FCC et s’abstenir de désigner le président étiquette de la Ceni », a-t-il écrit sur son compte twitter.

Avec cette loi, on note le passage de 13 à 15 membres du bureau et de la plénière de la Ceni. La majorité et l’opposition désigneront chacune 5 membres, 2 viendront des confessions religieuses, 2 de la société civile et 1 membre sera issu des organisations féminines de défense des droits de la femme.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi