samedi, août 13, 2022
Google search engine

Condamnation de Kamerhe : Jean Baudoin Mayo s’oppose à la décision de son parti de suspendre les activités de ses élus à l’Union sacrée

La décision prise par le directoire de l’UNC le mercredi 16 juin dernier de suspendre la participation de leurs élus nationaux aux activités de l’Union sacrée et  du Cap pour le changement (Cach) ne rencontre pas l’assentiment de certains membres de cette formation politique.

Jean Baudoin Mayo Mambeke, ancien secrétaire général de l’UNC et vice-premier ministre du budget dans le gouvernement Ilunkamba s’inscrit en faux contre cette décision prise par le premier organe statutaire du parti cher à Vital Kamerhe.

« J’invite les membres de l’UNC au calme et à la réflexion pour des décisions globales et fédératrices. L’Union sacrée de la nation dont je demeure membre, le seul cadre où nous  continuerons à parler du dossier du président national. Hier 20, aujourd’hui 13, pourquoi pas acquittement demain? », a-t-il écrit ce 17 juin sur son compte twitter.

Il convient de noter que le député national Crispin Mbindule, élu UNC de Butembo a également réfuté cette décision,  réaffirmant par conséquent son appartenance à l’Union sacrée dont Félix Tshisekedi est l’initiateur.

En guise de rappel, la décision prise par l’UNC de  suspendre la participation de ses élus aux réunions de la coalition Cach et de l’Union sacrée  est consécutive à la condamnation en appel de Vital Kamerhe à 13 ans de prison.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi