mercredi, août 10, 2022
Google search engine

Condamnation de Vital Kamerhe: Billy Kambale et François Grognon de la Monusco en parlent

Le Directeur de la division des affaires politiques de la Monusco, François Grignon, a rencontré ce jeudi 17 juin, le secrétaire général de l’UNC, Billy Kambale, au lendemain de la condamnation du président national de cette formation politique, Vital Kamerhe, par la cour d’appel de Kinshasa Gombe à 13 ans de prison.

D’après la cellule de communication de l’UNC, les deux personnes ont survolé quelques sujets politiques d’actualité, notamment  les tensions politiques créées suite à cette condamnation de Vital Kamerhe, la loi organique de la Ceni adoptée récemment au parlement et la proposition de loi sur la nationalité de Noël Tshiani.

S’agissant du dossier de la condamnation de Vital Kamerhe qui défraye la chronique, le SG de l’UNC a dit à son hôte que ce procès est « politique ».

« Si le problème que fait subir à notre Président national Vital Kamerhe est l’accord de Nairobi, nous disons ça ne sert à rien de manipuler la justice et vouloir nuire à la carrière d’une personne et même à sa réputation. Venez, nous allons parler entre hommes », a dit Billy Kambale.

Pour sa part, François Grignon a déclaré que la Monusco travaille pour que les élections de 2023 soient inclusives et apaisées.

« Il est important que nous au niveau de la Monusco nous soyons en contact avec l’ensemble des forces politiques nationales pour pouvoir échanger sur ces questions. Nous sommes mandatés de soutenir un processus politique qui doit être inclusif, apaisé et des réformes institutionnelles », a-t-il dit.

Et d’ajouter, « je ne saurai commenter un dossier judiciaire, mais nous sommes dans une situation aujourd’hui où nous encourageons l’ensemble des forces politiques nationales à travailler ensemble pour que la situation politique reste stable, qu’on ait un processus politique inclusif, qu’il y ait pas d’exclusion et qu’on obtient un consensus sur l’avancée du pays vers les échéances électorales de 2023 ».

Dostin Eugèn Luange

A lire aussi