Destitution de Zoé Kabila: “la décision de la cour constitutionnelle vient occasionner le recule de la démocratie dans le pays” (F. Kambere)

0
819

Le secrétaire général adjoint du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) Ferdinand Kambere a exprimé sa désapprobation à l’arrêt rendu par la cour constitutionnelle du vendredi 18 juin confirmant la déchéance du désormais ex gouverneur du Tanganyika, Zoé Kabila.

Dans une interview accordée à Yabisonews.cd, ce cadre du parti cher à l’ancien président de la République Joseph Kabila déplore la manière avec laquelle Zoe Kabila a été destitué et estime que la décision de la haute cour vient occasionner le recule de la démocratie dans le pays.

Par ailleurs, Ferdinand Kambere affirme que cette haute institution judiciaire n’a pas aidé la république démocratique du congo a avancé telque l’esprit de la constitution le demande.

“Nous déplorons simplement le fait que la justice n’a pas été bien rendue, mais malheureusement c’ést la haute cour qui est une cour qui devrait régler les relations pour le fonctionnement entre les institutions provinciales et la République. Là on ne voit pas un signal quelconque qui est donné par cet arrêt pour qu’on arrête cette machination que la majorité fabriquée de l’union sacrée est en train de se débarrasser de gouverneurs comme on le voit. La cour n’a pas aidé la République a avancé telque l’esprit de la constitution le demande”, a dit Ferdinand Kambere.

En outre, ce dernier déplore l’immisction du pouvoir central à travers le ministère de l’interieur dans la gestion des entités territoriales décentralisées (ETD).

Il sied de signaler que Zoé Kabila avait été destitué le 6 mai dernier par les députés provinciaux qui l’accusaient de megestion et d’incompétence.

Dostin Eugène Luange