Goma: Poursuivi pour diffamation, Ghislain Kasereka de LUCHA menace à son tour de porter plainte contre la  fondation Denise Nyakeru Tshisekedi

0
379

Poursuivi en justice par la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi pour “diffamation”, Ghislain Kasereka Muhiwa, militant du mouvement citoyen Lucha, œuvrant dans la ville de Goma au Nord-Kivu, menace à son tour d’ester en justice la fondation de la première dame Denise Nyakeru si elle ne retire pas sa plainte contre lui.

A travers une correspondance rendue publique ce dimanche 20 juin, dont une copie est parvenue à la redaction de Yabisonews.cd, Ghislain Kasereka Muhiwa dénonce le modus operandi de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi à travers son avocat, qui l’aurait demandé de négocier avec ladite fondation afin qu’elle retire sa plainte contre lui.

“Le mercredi 16 juin vers 11h8′, j’ai reçu l’appel d’un nommé Eddy Hyango, se présentant comme l’avocat de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, qui m’expliqua que sa cliente avait déposé une plainte contre ma personne pour diffamation, et me demanda avec insistance d’accepter de négocier avec ladite fondation, assurant que la plainte déposée contre moi serait alors retirée”, explique-t-il.

Et de poursuivre: “selon Maître Hyango, sa cliente allait retirer sa plainte contre moi à condition que je convoque une conférence de presse pour démentir l’allégation selon laquelle les responsables de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi avaient détourné une partie de l’aide destinée aux sinistrés du volcan Nyiragongo”.

Ainsi, Ghislain Kasereka Muhiwa refute en bloc ce que la fondation DNT lui reproche. Il déclare qu’il n’est pas  juridiquement responsable des différentes publications de Lucha dans les réseaux sociaux.

“La fondation Denise Nyakeru Tshisekedi m’harcellle et me poursuit pour une supposée infraction que je n’ai manifestement pas commise. Or la constitution et les lois de notre pays reconnaissent que l’infraction est personnelle. Je mets la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi  à défi de prouver que moi j’ai fait une quelconque allégation à son encontre ou bien que je réponds juridiquement de tout ce que la Lucha, en tant que mouvement  écrit sur ses plateformes », a-t-il écrit.

Par conséquent, ce militant pro-démocratie menace d’ester en justice la fondation de la première de la RDC si elle ne retire pas sa plainte dans 48 heures.

“Étant donné que ce harcèlement par justice militaire interposée m’est préjudiciable, je demande à la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi de retirer cette supposée plainte contre ma personne dans les 48h qui suivent car à défaut de cela, je vais porter plainte contre elle pour dénonciation calomnieuse, afin de défendre mes droits et obtenir réparation. La justice militaire devra faire preuve de la même diligence et, cette fois-ci, dire le droit et rien que le droit”, menace-t-il.

Il convient de rappeler que la Lucha avait dénoncé le 2 juin dernier à travers ses différents comptes dans les réseaux sociaux que les responsables de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi avaient détourné une partie de l’aide destinée aux sinistrés du volcan du Nyiragongo, qui se trouvaient dans le territoire de Nyiragongo et à Samedi.

Dostin Eugène Luange