jeudi, août 18, 2022

Beni: victime de la répression policière, l’écolière Abigael Katungu transférée à Kinshasa pour des soins de santé appropriés

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a décidé ce mardi 22 juin de transférer à Kinshasa l’élève Abigael Katungu, pour des soins appropriés. Elle était victime de la répression policière lors d’un sit-in des élèves organisé à Beni au Nord-Kivu, au mois d’avril 2021.

La nouvelle est annoncée par les services de communication de la présidence.

« Très touché par les témoignages de ces l’élèves brutalisés par les forces de l’ordre lors des sits-in d’élèves, le chef de l’Etat a décidé de transférer l’élève Katungu à Kinshasa pour des soins appropriés », annonce la présidence sur son compte twitter.

Agée de 18 ans, Abigael Katungu est une écolière de Beni dont le bras droit avait été fracturé suite à une altercation avec la police lors d’un sit-in des élèves en avril dernier devant la mairie de Beni. Ces écoliers réclamaient la présence du Chef de l’Etat dans cette partie de la province du Nord-Kivu pour qu’il se rende compte lui-même de la situation sécuritaire précaire dans laquelle ils vivent.

Le transfert à Kinshasa de l’écolière Abigael Katungu intervient après  l’échange qu’a eu la semaine dernière le chef de l’Etat avec les forces vives de Beni. Félix Tshisekedi avait été  interpellé par l’un des élèves sur le traitement inhumain que la police leur avait réservé lors de ces manifestations.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi