jeudi, août 18, 2022

Hydrocarbures: après l’annulation de ses 2 permis d’exploitation pétrolière en Ituri, Dan Gertler réagit

Après avoir été notifié par le gouvernement congolais, via le secrétaire général au ministère des hydrocarbures, de l’expiration de ses permis d’exploitation de deux blocs pétroliers situés dans le lac Albert en Ituri et le refus de l’Etat congolais de les renouveler, Dan Getler n’a pas tardé de réagir.

L’homme d’affaires et milliardaire de nationalité israélienne, a répondu au ministère des hydrocarbures via son avocat conseil.

A travers une correspondance, le conseil de Gertler affirme que les permis pétroliers obtenus en 2010 sont encore valables pour plusieurs raisons.

Premièrement, Dan Gertler rappelle au ministère des hydrocarbures de lui avoir informé depuis début septembre 2020 des difficultés que ses sociétés rencontrent sur terrain pour évacuer le pétrole brut. Parmi ces difficultés, il y a l’impossibilité d’accéder au pipeline ougando-tanzanien Hoima-Tanga. Pour palier  cette difficulté, Gertler dit qu’il est en négociation très avancée avec un partenaire opérant dans la région pour construire son propre pipeline qui transportera le pétrole brut jusqu’au point d’exploitation à l’océan indien.

 Deuxièmement, Dan Gertler dit que ces difficultés techniques rencontrées par ses deux sociétés Albertine et Woodhaven avaient été approuvées par le conseil d’Etat et avait même rendu un arrêt là-dessus. Ledit arrêt avait été notifié à la République démocratique du Congo le 13 mai 2021.

Enfin, Dan Gertler rappelle au ministère des hydrocarbures qu’un avenant au contrat de partage pétrolier (CPP) est en discussion avec le gouvernement depuis 2016 et déjà paraphé par tous les ministères concernés.

Au regard de ces éléments fournis par Dan Gertler, il argue qu’il serait de la mauvaise foi de la part du gouvernement congolais de retirer ces permis d’exploitation aux sociétés Albertine et Woodhaven. Le milliardaire menace de saisir un juge arbitral pour que justice lui soit rendue.

Il sied de rappeler que les deux blocs dont il est question  étaient déjà attribués en 2007 à Dig Oil, société pétrolière sud-africaine, avant de lui être retirés en 2010 et reattribués à Dan Getler.

En mai 2020, une cour arbitrale de Paris a rendu l’arrêt obligeant à la RDC de dédommager Dig Oil avec 619 millions de dollars.

Bienfait Luganywa

A lire aussi