jeudi, août 18, 2022

Kinshasa: Gentiny Ngobila revient sur sa décision, les transports en commun peuvent à nouveau atteindre 100% de leur capacité d’accueil

Après le tollé suscité hier mercredi 23 juin par la mesure du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, d’infliger une amende de 100.000 FC aux véhicules de transport en commun qui dépassent 50% de leur capacité d’accueil, l’autorité provinciale est revenue sur sa décision.

En effet, le même mercredi 23 juin dans la soirée, le gouverneur a réuni autour de lui les autorités provinciales chargées d’exécuter les mesures barrières contre la 3e vague de Covid-19 dans la capitale, notamment celles de la police. A l’issu de cette réunion, il a été décidé que les véhicules de transport en commun peuvent à nouveau atteindre 100% de leur capacité d’accueil.

« Nous revenons d’une réunion à laquelle a participé le gouverneur. Il a été décidé qu’à partir de jeudi 24 jui, seul le port du masque est obligatoire dans les véhicules de transport en commun. Il ne faut pas oublier qu’on ne tolérera pas les personnes debout dans les véhicules. Tout le monde doit être assis. La police ne contrôlera plus le respect de 50% », a déclaré Sylvano Kasongo, inspecteur provincial de la police ville de Kinshasa.

Toutefois, le port du masque reste obligatoire et pas de personnes débout dans ces véhicules. Quant aux taxis motos, la mesure de 50% reste maintenue.

Hier mercredi 23 juin, la tension était à son comble sur les artères de Kinshasa. On pouvait remarquer des masses de personnes marcher à pied suite à l’absence des véhicules de transport en commun. Et là où il y en avait, les prix avaient quasiment doublé, voire même triplé.

Sandrine Fundi

A lire aussi