jeudi, août 18, 2022

Levée des immunités de Matata: des Ong des droits de l’homme et mouvements citoyens condamnent la décision du bureau du sénat

Les réactions ne cessent de tomber après la levée des immunités parlementaires de Matata Ponyo par le bureau du sénat à la suite du réquisitoire du procureur général près la cour constitutionnelle.

Une trentaine d’ongs des droits de l’homme et mouvements citoyens condamnent cette décision du bureau du sénat tout en relevant la violation du règlement intérieur de la chambre haute du parlement.

Parmi ces structures figurent notamment  « Exigence Citoyenne », « Congo avenir », « Lutte pour le renouveau du Congo », « Droit social pour tous », « Congo action »,  « l’Unité des actions de la société civile », « Congo en avant » et  « Action pour la justice en RDC ».

 » Nous condamnons la décision du bureau du sénat par rapport à la décision sur Matata Ponyo qui ne reflète pas le respect du règlement intérieur du sénat. Nous demandons à la justice de faire correctement son travail tout en restant indépendante et en disant non à l’instrumentation politique », a déclaré Charles Lwamba, l’un des représentants de ce collectif des mouvements citoyens.

Il sied de rappeler que le bureau du Sénat a autorisé ce lundi 5 juillet des poursuites à contre le sénateur Matata Ponyo. Il a transmis le dossier y afférent au procureur général près la Cour constitutionnelle. Ce, après une réunion au cours de laquelle  l’ancien premier ministre a été entendu.

Le PGR Jean-Paul Mukolo Nkolesha a adressé le 24 juin dernier au président du Sénat un réquisitoire afin d’obtenir l’autorisation d’instruction d’un autre dossier à charge de Matata Ponyo. Il s’agit des faits de détournement des deniers publics des fonds destinés à l’indemnisation des victimes  dont les biens avaient été zaïrianisés.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi