samedi, août 13, 2022
Google search engine

Refus de Tshisekedi de se faire vacciner: Lisanga Bonganga parle « d’un acte criminel et de la haute trahison du pouvoir »

Lisanga Bonganga président de la Dynamique pour une sortie de crise (DYSOC) est revenu le lundi 05 juillet dernier sur la récente sortie médiatique du chef de l’État faite à Goma, dans laquelle il a minimisé l’efficacité du vaccin Astrazeneca contre la pandémie de Coronavirus.

Dans une déclaration dont une copie a été transmise  à la rédaction de Yabisonews.cd, ce proche de Martin Fayulu qualifie les propos du président de la République de « criminel et de la haute trahison du pouvoir ».

« La DYSOC, tout en soupçonnant dès le départ, l’inefficacité et la dangerosité de ce vaccin, le président Felix Tshisekedi a accepté et fait acheminer dans notre pays, un stock important de ce vaccin. Il a demandé au peuple congolais à grand renfort de publicité, de se faire vacciner, en prenant lui-même et sa famille le soin de ne pas le faire. Il s’agit là d’un acte criminel et de la haute trahison du pouvoir en place à l’endroit du peuple congolais », a écrit Lisanga Bonganga.

Dans ce même chapitre, il y a lieu de rappeller qu’un monsieur répondant au nom de Jeanpi Bolakisa est décédé le lundi 5 juillet après avoir pris son vaccin contre le Covid-19 à l’hôpital Diamant à Kinshasa. Le ministère de la santé a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi