RDC: une fois de plus, Diomi Ndongala soupçonné de viol sur mineur

0
303

Après sa libération au mois de mars 2019, Eugène Diomi Ndongala a de nouveau été arrêté le vendredi 16 juillet et placé en détention au camps Lufungula.

D’après une source de la police, l’ancien ministre des mines est accusé de viol sur une mineure de 13 ans. Il aurait été attrapé en flagrant délit dans un hôtel qui lui appartiendrait dans la commune de Kinshasa.

Diomi Ndongala  avait été condamné le 26 mars 2014 par la cour suprême de justice à 10 ans de servitude pénale principale pour viol, exposition d’enfants à la pornographie et détention d’enfants.

Il sera libéré 21 mars 2019 par grâce présidentielle du chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

L’arrêté de sa libération signé par Thambwe Mwamba, alors ministre de la justice, lui interdisait de s’approcher d’un lycée à moins de 100 mètres. Aussi, il allait être définitivement libre si sa libération n’était pas révoquée avant le 8 avril 2023.

Sandrine Fundi