jeudi, août 18, 2022

RDC: Matata Ponyo attend recouvrer ses immunités « levées précipitamment » par le bureau du sénat

Après que le procureur général près la cour constitutionnelle ait ordonné la main levée de l’assignation à résidence surveillée de Matata Ponyo, l’ancien premier ministre demande de recouvrer ses immunités parlementaires levées par le bureau du sénat le 5 juillet dernier.

Matata Ponyo l’a dit à travers un communiqué de presse  consulté par la rédaction de Yabisonews.cd ce mercredi 21 juillet.

« J’entends recouvrer mes immunités levées précipitamment et de façon incompréhensible par le bureau du sénat qui est allé au-delà (ultra petita) de la demande du procureur général dans son requisitoire du 24 juin 2021, d’autant plus que cela a été fait en violation flagrante de l’article 217 alinéa 3 du règlement intérieur du sénat « , écrit Matata Ponyo.

Par ailleurs, ce dernier réclame également le classement sans suite du dossier des biens « zairanisés » après sa mise hors cause par le procureur général près la cour constitutionnelle. Il demande aussi de recouvrer ses libertés de mouvement, sans aucune restriction.

Tout compte fait, il rappelle que « toute démarche tendant à remettre en activité le dossier Parc Agro industriel de Bukanga Lonzo dont la demande principale de trois réquisitoires successifs a été rejetée par un vote majoritaire de l’assemblée plénière du sénat ne peut être conforme à la loi ».

A titre de rappel, Matata Ponyo avait été placé  en résidence surveillée le 13 juillet dernier après avoir été auditionné par le procureur général près la cour constitutionnelle dans l’affaire des biens « zaïrianisés ». 24 heures, le même procureur ordonna la main levée de sa décision suite à l’insuffisance d’éléments à charge.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi