jeudi, août 18, 2022

Processus de désignation du président de la Ceni: les confessions religieuses dénoncent les menaces dont sont victimes certains délégués

Dans le cadre du processus de désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), les confessions religieuses se sont réunies ce vendredi 23 juillet à Kinshasa.

A l’issue de cette rencontre, les confessions religieuses ont par l’entremise de l’Abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Cenco dénoncé les intimidations et menaces dont certains délégués sont victimes de la part de certaines personnalités politiques.

« Au moment où nous nous engageons à procéder à la désignation de nos candidats à la Ceni, permettez-nous de dénoncer des pressions, des intimidations et des menaces de toute sorte dont sont victimes certains membres de la plate-forme, pour nous empêcher à faire librement notre travail. Cette façon de faire est un manque de respect envers les chefs des confessions religieuses et un abus de pouvoir », à dénoncé le SG de la Cenco.

Par conséquent, les confessions religieuses mettent en garde les auteurs de ces menaces.

« Nous mettons en garde toutes ces personnalités déjà identifiées, si jamais un malheur arrivait à l’un de nous dans ce contexte », ont-elles prévenu.

Nonobstant ces intimidations et menaces, les confessions religieuses ont déclaré qu’elles sont déterminées à mener le processus jusqu’au bout sans céder aux tentatives de perturbation.

Il sied de rappeler que les différentes composantes ont jusqu’au 28 juillet prochain pour déposer les noms des membres qui devront les représenter à la plénière et au bureau de la Ceni, d’après le chronogramme qui avait été communiqué par le président de l’assemblée nationale lors la plénière du 14 juillet dernier.

Sandrine Fundi

A lire aussi