jeudi, août 18, 2022

Désignation des membres de la Ceni: pas de consensus trouvé entre les confessions religieuses contrairement à la déclaration de Marcel Utembi

Contrairement à la déclaration faite par le président de la Cenco, Marcel Utembi, au courant de la journée de ce vendredi 30 juillet, les confessions religieuses n’ont pas pu trouver un consensus sur le candidat qui devra occuper le poste du président de la centrale électorale.

C’est ce que révèle un rapport signé dans la soirée de ce même vendredi  par tous les délégués des confessions religieuses dans ce processus.

« Aux termes des discussions tenues au sein de la plateforme des confessions religieuses le mardi le 27 et vendredi 30 juillet, après examen des dossiers des candidats, si un consensus a été trouvé sur les aspects techniques de quatre candidats, il a été évoqué deux points de vue divergents sur le plan éthique, indépendance et réputation de chaque candidat », renseigne le rapport.

Et d’ajouter: « deux confessions religieuses considèrent que sur le plan éthique et de l’indépendance, les griefs contre deux candidats, les meilleurs sur le plan technique, ne permettent pas d’évoluer avec eux jusqu’au vote ».

De ce fait, les deux confessions religieuses, qui sont les catholiques et les protestants ont demandé de les mettre de côté et d’évoluer avec d’autres candidats.

Par contre, cette proposition n’a pas rencontré l’assentiment de 6 autres confessions religieuses majoritaires. Ces dernières ont trouvé que les griefs mis à charge de ces deux candidats ne sont pas prouvés. Raison pour laquelle elles ont demandé de passer carrément au vote. Chose que le président de la plateforme n’a pas voulu faire.

Il convient de rappeler que le délai supplémentaire de 48 heures pour déposer les procès verbaux expire ce vendredi à minuit.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi