jeudi, août 18, 2022

Désignation du président de la Ceni: Lamuka appelle à un large consensus après l’échec des discussions entre confessions religieuses

Après l’échec des discussions entre confessions religieuses pour désigner un candidat président de la Ceni, les réactions dans la  classe politique ne cessent d’être enregistrées.

La dernière en date est celle de la coalition Lamuka qui dit avoir suivi religieusement les discussions entre les hommes de Dieu, des discussions émaillées de « tentatives de corruption, de menaces, d’intimidations, de chantages et d’accusations de tribalisme ».

Pour le coordonnateur en fonction de Lamuka, Adolphe Muzito, la loi organique sur la Ceni est conflictogène, car étant taillée sur mesure. Il en appelle ainsi à un large consensus des forces vives pour  processus électoral apaisé.

« Lamuka en appelle donc à toutes les forces vives de la nation de soutenir un processus électoral consensuel afin de garantir des élections crédibles, transparentes, impartiales et apaisées. La restauration de la cohésion et de l’unité nationale est à ce prix », lit-on dans un communiqué rendu public le 31 juillet 2021.

Au nom de Lamuka, Adolphe Muzito soutient que la loi organique sur la Ceni doit être revue par toutes les parties afin d’éviter les erreurs qui avaient entaché les précédents processus électoraux.

« Il est impérieux que la loi organique soit revue par toutes les parties prenantes au processus dans un bref délai afin de dépolitiser la Ceni et de prendre en compte les propositions susceptibles d’enrayer la corruption et la fabrication de faux résultats. Seul un large consensus permettra à la nouvelle centrale électorale de remplir fidèlement et correctement sa mission », propose Lamuka.

Pour rappel, pendant l’examen de la loi organique sur la Ceni au parlement, Lamuka avait appelé à la « dépolitisation et la fonctionnarisation » de la Ceni. Une proposition qui n’avait pas été écoutée, car sur les 15  membres qui devront composer la centrale électorale, seuls 5 seront de la société civile, notamment le président du bureau exécutif.

BL

A lire aussi