mercredi, août 10, 2022
Google search engine

L’abbé Nshole au peuple kasaïen: « qu’ils ne se laissent pas manipuler par un regroupement de gens… »

Réagissant aux accusations répandues ce dernier temps dans les réseaux selon lesquels la Cenco se serait opposée farouchement à la candidature d’un kasaïen comme candidat président de la Ceni, l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du congo( Cenco) a appelé le peuple kasaïen à ne pas tomber dans la manipulation de ceux qui veulent l’utiliser pour leurs propres intérêts.

« Qu’ils ne se laissent pas manipuler par un regroupement de gens qui ont plutôt leurs intérêts à eux que les intérêts de la population kasaïenne. Je le rassure ici que la Cenco n’a rien contre les kasaïens, contre la tribu Luba. La Cenco dénonce plutôt le tribalisme général  mais n’a jamais été contre une tribu », a-t-il déclaré.

D’après l’abbé Nshole, d’autres candidature n’ont pas été traitées par la commission technique qu’ils présidait par manque de parrains.

« Ce qui a été  rapporté la fois passée au moment où on traitait la candidature autour de Malonda que nous avons mis de côté les candidats kasaïens était un gros mensonge orchestré. La vérité est qu’aucune confession religieuse ne voulait assumer aucune de ces candidatures. Et les mêmes qui n’ont pas voulu assumer disent qu’on les a eu. Allez-y comprendre quelque chose. Sommes-nous encore des religieux? », s’est interrogé le prélat.

S’agissant des accusations contre le cardinal Fridolin Ambongo selon lesquelles sont cabinet n’est constitué que par les gens de l’Equateur, l’abbé Nshole a tout botté en touche avec des exemples à l’appui.

« On accusait le cardinal de tous les maux. Son chancelier ou son homme de confiance, l’abbé Georges Njila est un kasaïen. C’est lui qui est comme son ministre de justice, l’abbé Lwanga, est un kasaïen. Les gens racontent que son cabinet est rempli de gens de sa tribu, j’y connais aucune personne de l’Equateur », a-t-il précisé.

Pour l’abbé Nshole, les attaques qui ont été perpétrées contre les paroisses catholiques dans le Kasaï oriental celles contre la résidence du cardinal Fridolin Ambongo et l’archevêché de Kinshasa sont le résultat de la manipulation de la part des personnes qui veulent utiliser le peuple pour leurs propres intérêts.

Sandrine Fundi

A lire aussi