Martin Fayulu sur la guerre de 1998: “On ne peut pas avoir une véritable paix en RDC sans avoir la réparation de toutes les injustices”

0
443

Martin Fayulu Madidi et Adolphe Muzito, deux des leaders de la coalition Lamuka ont assisté ce lundi 02 août à la messe d’actions de grâce dite en mémoire des victimes de massacres de la guerre déclenchée le 2 août 1998 par le RCD et ses parrains, notamment le Rwanda.

Dans une déclaration faite en marge de cette commémoration, celui qui se considère toujours comme “le président élu” a réaffirmé son plaidoyer de la création d’un tribunal pénal international pour le Congo.

“Très chers compatriotes, malgré tout, ne nous resignons pas. Continuons avec insistance à exiger la justice du tribunal pénal international pour essuyer nos larmes, pour panser nos plaies et penser un avenir de paix. Croire en la force de la justice du tribunal pénal international pour la RDC c’est refuser une paie achetée par l’immunité des agresseurs et des génocidaires qui ne serait qu’un pansement posé sur une plaie saignante. On ne peut pas avoir une véritable paix en République démocratique du Congo sans avoir la réparation de toutes les injustices, soit sans le châtiment des crimes “, a fait savoir Martin Fayulu.

En outre, le président de de l’ECIDe a martelé sur le fait que “seule la justice du tribunal pénal international peut agir sur les racines de la guerre qui ensanglante la RDC depuis des lustres”.

A titre de rappel,  Martin Fayulu avait consacré lors de son allocution du 30 juin 2020, la journée du 2 août de chaque année, journée de la commémoration du génocide du peuple congolais.

Dostin Eugène Luange