samedi, août 13, 2022
Google search engine

EPST: Tony Mwaba obtient du gouvernement l’instauration d’une « prime de brousse »

Au cours du conseil des ministres de ce vendredi 13 août 2021, le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, a présenté différents besoins urgents identifiés après l’évaluation à mi-parcours de son sous-secteur.

Parmi ces propositions, figurent l’instauration d’une « prime de brousse » pour combler l’écart des salaires entre les enseignants vivant dans les chefs-lieux des provinces et ceux qui prestent dans les territoires.

« Il existe un écart dans la rémunération des enseignants selon qu’ils prestent aux chefs-lieux dans les provinces administratives ou dans les territoires.  Ces différences de salaires sont dues au fait que les enseignants des chefs-lieux bénéficient des allocations de transport et logement, contrairement à leurs collègues des territoires. Cette situation héritée de nos prédécesseurs engendre plusieurs frustrations à travers la République. A Bukavu où j’ai séjourné, les enseignants observent depuis un moment ce qu’ils appellent Jeudi sans enseignants. A cet effet, nous avons ajouté 20.000 FC à tous les enseignants de la brousse », a fait savoir à la presse Tony Mwaba.

Il sied de signaler que le ministre Mwaba a obtenu également du gouvernement la suppression des postes non organiques qui sont souvent à la base, d’après lui, des conflits récurrents qui paralysent le bon fonctionnement des services déconcentrés de l’EPST en province.

Il s’agit des postes de directeur de la province éducationnelle adjoint (Proveda), directeur provincial du Secope adjoint (Diproseca), chef de sous-division provincial adjoint (Soproveda) et chef d’antenne adjoint.

Les animateurs de ces postes supprimés seront redéployés ailleurs et leurs grades statutaires seront maintenus, précisent les services de presse du ministère de l’EPST.

Christian-Timothée Mampuya

A lire aussi