jeudi, août 18, 2022

Dissensions entre les importateurs des produits pétroliers et le gouvernement: Didier Budimbu à Moanda pour calmer la tension

Le ministre des hydrocarbures, Didier Budimbu, a rallié la ville de Moanda au Kongo-Central ce samedi 14 aout dans l’objectif de calmer la tension des importateurs des produits pétroliers de cette partie du pays.

Après échange entre le ministre des hydrocarbures et la délégation des importateurs des produits issus de l’or noir, les deux parties ont fini par trouver une solution palliative.

« Tout ce que nous faisons c’est pour prévenir.  De l’autre côté de l’Angola, nous avons appris que des mesures sont en préparation pour que leurs produits ne traversent pas de notre côté. En tant que gouvernement, nous avons tenu à anticiper. Nous allons créer des unités de stockage dans les voies d’entrée comme Yatch par exemple. Elles seront gérées par des gens d’ici qui sont déjà dans le secteur. Ils recevront une formation appropriée au préalable », a déclaré le ministre Budimbu à l’issue de la réunion.

Il sied de noter que les esprits des importateurs des produits pétroliers de la ville balnéaire étaient surchauffés suite à la décision prise par le ministre Budimbu le 27 juillet dernier. Laquelle décision a suspendu pour une durée de 3 à 6 mois les activités de fourniture et d’importation des produits pétroliers par les voies d’entrée de Lufu, Yema, Yatch, Makayi Samba, Tshela (Manterne) et Matadi (Noqui, Ango-frontière) dans la province du Kongo-Central.

La raison de cette suspension d’après le ministre des hydrocarbures est, d’une part, la réorganisation du dispositif des contrôles quantitatif et qualitatif et, d’autre part, l’effectivité de fonctionnement du programme de marquage moléculaire des produits pétroliers dans les différents postes frontaliers concernés par la mesure.

Après Moanda, Didier Budimbu compte faire le même exercice dans d’autres points frontaliers touchés par sa mesure, avant de regagner Kinshasa.

BL

A lire aussi