jeudi, août 18, 2022

Désignation du président de la CENI : six confessions religieuses accusent la CENCO d’enregistrements illégaux et délocalisent la plénière à la CIME

Six confession religieuses ont convoqué pour ce mercredi 18 août la plénière de leur plateforme au siège de la commission d’intégrité et médiation électorales (CIME) et pas au centre interdiocesain comme à l’accoutumée.

Dans une invitation envoyée à Monseigneur Marcel Utembi, président de la Cenco, et au Dr. André Bokondoa, représentant légal de l’église du Christ au Congo, les six confessions religieuses justifient cette décision par plusieurs désagréments vécus à la Cenco lors des réunions précédentes.

« Compte tenu des désagréments vécus lors des réunions précédentes, notamment les manifestations de la rue, les allégations d’enregistrements illégaux des échanges lors des débats et les menaces proférées publiquement par l’abbé Donatien Nshole à l’endroit de Mgr Simon Nzinga Maluka, représentant légal de l’union des églises indépendantes du Congo, la réunion se tiendra pour la circonstance au siège de la CIME », lit-on dans la correspondance.

Selon le groupe de Dodo Kamba, les réunions de la plénière de leur plateforme peuvent être convoquées par la majorité de confessions religieuses à défaut d’être convoquées par le président ou le vice-président, qui sont respectivement Marcel Utembi et André Bokondoa.

À titre de rappel, Marcel Utembi était reçu le mardi 17 août par le président de l’Assemblée nationale pour solliciter un délai supplémentaire afin que les confessions religieuses étudient les dossiers de tous les candidats qui ont postulé à la présidence de la Ceni. Il a pu obtenir 72 heures de plus.

BL

A lire aussi