jeudi, août 18, 2022

Kinshasa: l’ACAJ note plus ou moins 150 décès entre janvier et juin 2021 à la  prison centrale de Makala

Dans un rapport publié ce jeudi 19 août, l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) a révélé avoir mené une enquête à la prison centrale de Makala. Au terme de ladite enquête, elle annonce avoir enregistré les décès d’au moins 150 prisonniers entre janvier et juin 2021 dans ce centre pénitentiaire. Et ce, malgré  l’approvisionnement en vivres et médicaments par le gouvernement.

D’après l’ACAJ, la majorité de ces décès sont survenus au centre médical Sanatorium de Selembao.

« Malgré l’amélioration de l’approvisionnement en vivres et en médicaments de la prison de Makala par le gouvernement, l’ACAJ a noté plus au moins 150 décès entre janvier et juin 2021, dont la majorité au centre médical Sanatorium de Selembao. Tous sont décédés d’une mort naturelle », a-t-elle révélé.

Pour palier à cette situation, cette organisation non gouvernementale recommande au gouvernement de desagorger la prison de Makala.

« L’ACAJ recommande vivement au gouvernement de construire dans le meilleur délai une nouvelle prison aux standards internationaux en dehors de la ville de Kinshasa, pour désengorger celle de Makala, qui devra servir de prison d’arrêt préventif », ajoute-t-elle.

A titre de rappel, au mois de juin dernier, le ministre des droits humains, Fabrice Puela, avait affirmé que les conditions de détention à la prison de Makala et à celle de Ndolo sont de plus en plus déplorables et inacceptables.

Signalons que la prison centrale de Makala a été construite avec une capacité d’accueil de 1500 personnes. Elle regorge à ce jour plus de neuf mille prisonniers.

Landry Kamango

A lire aussi