Exetat 2021: les finalistes de Kinshasa satisfaits de la première journée

0
288

L’édition 2020-2021 de l’examen d’Etat a débuté ce lundi 30 août sur toute l’étendue du pays.

A la fin de cette première journée, consacrée à  la culture générale qui englobe l’actualité, la géographie et l’histoire, plusieurs finalistes de Kinshasa qui ont été interrogés par les reporters de Yabisonews.cd se sont dits satisfaits.

Au centre de l’EDAP/UPN dans la commune de Ngaliema, c’est sous le coup de 11h juste que le premier élève a franchi la porte de sortie. Interrogé, Jospin Katende de la 6ème année littéraire de l’institut Banza s’est montré rassurant.

“Tout s’est bien passé. Sur 20 questions posées, je suis sûr avec 15 réponses. II y a rien à déplorer ce premier jour(…). Il y a pas eu de corruption encore moins de tricherie”, a-t-il  raconté.

À 11h 30 minutes à l’Institut Bobokoli, toujours à  Ngaliema, de dizaines de finalistes avaient déjà terminé. En attendant que leurs condisciples terminent également, ils en ont profité pour se rafraîchir avec de la boisson achetée sur place. Un des leurs a livré à Yabisonews.cd sa réaction.

“Je suis très satisfait et content de la manière dont j’ai travaillé. L’examen avait 20 questions. 5 de philosophie, 5 d’histoire, 5 de géographie et de civisme. Ici l’examen a vraiment commencé en retard à 9h du matin. Avant qu’on nous remette les items, ils ont commencé par le contrôle dans chaque salle de classe”, a expliqué Mafukala Hubert de 6ème latin-philo de l’institut Bobokoli.

Dans la commune voisine de Kintambo, les élèves se sont également montrés rassurants.
Pour Esther Mahombi, l’épreuve de la culture générale était abordable.

“Il y a eu des questions difficiles et d’autres abordables. Dans l’ensemble, l’examen s’est bien déroulé et je pense obtenir 75% cette année” a-t-elle confié.

Pour rappel, cette édition connaît la participation de plus de 800.000 élèves sur l’ensemble du pays. Les épreuves se déroulent du 30 août au 2 septembre 2021, soit 4 jours durant.

Christian-Timothée Mampuya