jeudi, août 18, 2022

Pollution des rivières Tshikapa et Kasaï: « Les rapports n’ont jamais été amicaux avec nos frères de l’Angola, il n’y a pas lieu d’exclure un possible règlement de comptes » (Guy Mafuta)

Dans un entretien avec la rédaction de Yabisonews.cd le lundi 30 août, le député national Guy Mafuta a estimé que le déversement des substances toxiques dans les rivières Tshikapa et Kasaï par une entreprise angolaise pourrait aussi être lié à un règlement de comptes suite aux relations tumultueuses entre kasaïens et angolais.

Pour l’élu de Tshikapa, les relations entre la province du Kasaï côté congolais et Lunda Norte côté angolais sont rarement au beau fixe.

« Vous savez la province du Kasaï est une province frontalière avec la province de Lunda-Norte en Angola. Les rapports n’ont jamais été amicaux avec nos frères de l’Angola, il n’y a pas lieu d’exclure un possible règlement de comptes (…) », a-t-il déclaré.

D’après Guy Mafuta, le ministère de l’intérieur devrait prendre cette question au sérieux pour savoir si l’acte était délibéré ou si c’était juste un accident.

« C’est pourquoi nous allions penser même que le ministère de l’intérieur devait voir de plus près cette question. Savoir si c’est un empoisonnement de l’eau de manière accidentelle liée à l’exploitation industrielle de  diamant ou c’est vraiment une action réfléchie pour régler de comptes à une communauté avec laquelle les relations ne sont pas au beau fixe », a-t-il dit.

Outre la ministre chargée d’environnement ainsi que celui de l’intérieur, Guy Mafuta compte demander également au ministre de la santé et celui de la recherche scientifique de s’impliquer davantage pour répondre  aux différentes questions liées à l’empoisonnement de ces deux rivières et les conséquences à long terme.

D’après plusieurs sources, la coloration en rougeâtre de la rivière Tshikapa à partir 24 juillet dernier provenait des déchets toxiques de l’entreprise angolaise Catoca, spécialisée dans l’exploitation du diamant. Elle se trouve dans la province de Lunda-Norte, voisine de la province congolaise  du Kasaï.

Ces déchets s’étaient ensuite déversés dans la rivière Kasaï, qui constitue l’effluent le plus long du fleuve Congo, en passant par les provinces de Kwilu et Maï-Ndombe.

Christian-Timothée Mampuya

A lire aussi