jeudi, août 18, 2022

A. Muzito sur sa non participation aux plénières: « Je refuse de siéger dans un parlement illégitime. Mais je perçois les émoluments parce que je siège dans le peuple »

Ce vendredi 3 septembre, à l’occasion de la présentation d’une proposition du calendrier des élections de 2023, Adolphe Muzito s’est exprimé sur son refus de participer aux plénières à la chambre basse du parlement, alors qu’il avait été  élu député national.

A cette occasion, le président en exercice de  Lamuka a soutenu qu’il ne peut pas sièger dans un parlement « illégitime ».

« Le peuple m’a élu et a prévu que je sois payé pour travailler dans un parlement élu et légitime. Je refuse de siéger dans un parlement illégitime. Mais je perçois ces émoluments parce que je siège dans le peuple. Je veux lui montrer que ceux qui siègent à l’hémicycle ne sont pas ceux qu’il avait mandatés. Je travaillerai pour le peuple. C’est quoi ce travail ? C’est celui de dénoncer et proposer ces genres de projet, analyser les questions politiques et critiquer la politique du gouvernement. Ce qui est d’ailleurs la mission d’un député. Il y a-t-il quelqu’un qui analyse mieux le budget dans ce pays plus que moi ? », a-t-il interrogé.

Il sied de rappeler que le président du parti politique Nouvel élan avait été élu député national dans la circonscription électorale de Kikwit. Il était le mieux voté de toute la République après Vital Kamerhe, président de l’UNC.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi