Exploitation illicite des minerais au Sud-Kivu: la Chine favorable à une commission d’enquête mixte sur la responsabilité des ressortissants chinois

0
177

Après les allégations sur l’implication des entreprises chinoises dans l’exploitation illicite des minerais en RDC, particulièrement au Sud-Kivu, l’ambassadeur de Chine en RDC a été reçu en audience par le premier ministre, Sama Lukonde, le samedi 4 septembre dernier.

S’exprimant à l’issue de cette rencontre, le diplomate chinois a dit être préoccupé par ces accusations. Il a dit être favorable à une “enquête mixte” pour vérifier sur le terrain la véracité de ces allégations, ont rapporté les services de communication de la primature.

D’après la même source, l’ambassadeur Zhu Jing a en outre, proposé au chef du gouvernement la mise sur  pied d’un mécanisme de consultation et de coopération permanente sinon-congolais pour lutter ensemble contre l’exploitation illicite des ressources naturelles en RDC.

Dans sa communication le vendredi 3 septembre lors du conseil des ministres hebdomadaire, le premier ministre avait  appelé le gouvernement à sévir contre les personnes impliquées dans cette exploitation clandestine de l’or dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu.

Avant l’appel du premier ministre, le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje avait déjà suspendu le 20 août 2021 les activités de
BM Global Business, Congo Blueant Mineral, Oriental ressources Congo, Yellow Water Ressources, New Oriental Mineral et Group Cristal Service.

Ces entreprises chinoises sont toutes accusées de l’exploitation illicite de l’or au Sud-Kivu.

Christian-Timothée Mampuya