jeudi, août 18, 2022

Sextape des élèves St Georges: Gisèle Ndaya prévient que la pornographie mettant en scène des enfants est une infraction et exige des enquêtes judiciaires

Réagissant le jeudi 9 septembre sur le sextape des élèves des élèves du collège St Georges qui circule dans les réseaux sociaux depuis quelques jours, la ministre du genre et famille, Gisèle Ndaya a rappelé que la pornographie mettant en scène les enfants est une infraction selon le code pénal congolais.

« Je rappelle à l’opinion congolaise que la pornographie mettant en scène des enfants est une infraction au terme de l’article 174. 1 du code pénal congolais. Quiconque aura fait toute représentation par quelques moyens que ce soit de ses enfants s’adonnant à des activités sexuelles ou toute représentation des organes sexuels des enfants sera puni de 5 à 10 ans d’emprisonnement », a soutenu la ministre Gisèle Ndaya.

Cependant, la ministre du genre et famille a  invité les adultes à s’impliquer dans la protection des enfants.

« Je rappelle à l’opinion congolaise qu’il est du devoir des adultes de protéger les enfants. De même, il est de l’intérêt supérieur des enfants en ce que le droit des enfants quant à leur scolarité et leur réputation soit protégée dans toute réaction ou décision à prendre », a-t-elle déclaré.

Ainsi, Gisèle Ndaya a exprimé son désarroi et a mise en garde contre toute publication des images à caractère sexuel mettant en scène  des enfants. En outre, ce membre du gouvernement exige des enquêtes judiciaires pour établir la lumière sur cette « délinquance juvénile ».

Christian-Timothée Mampuya

A lire aussi