jeudi, août 18, 2022

RDC-Dépolitisation de la Ceni : A nouveau, l’ECIDé de M. Fayulu saisit l’hôtel de ville de Kinshasa et confirme la marche du 15 septembre

La coalition Lamuka tient mordicus à la tenue de sa marche prévue ce mercredi 15 septembre, sur l’étendue du territoire national pour exiger un consensus autour des réformes électorales en prélude des élections de 2023.

Ce lundi 13 septembre, le secrétaire général de l’ECIDé, Devos Kitoko, a une fois de plus saisi l’autorité provinciale pour l’informer de la confirmation de cette marche en dépit de son interdiction.

« Aujourd’hui nous venons de déposer une lettre pour réagir à la réponse de l’autorité urbaine. Nous confirmons que le mercredi 15 septembre à 8h30 nous serons dans la rue », a-t-il dit.

Dans sa correspondance déposée au secrétariat de l’hôtel de ville, ce proche de Martin Fayulu et Adolphe Muzito dit avoir rappelé au gouverneur Ngobila les récentes manifestations publiques organisées dans la ville de Kinshasa en dépit de la pandémie de coronavirus.

« Nous avons rappelé à l’hôtel de ville que sa réponse relève d’une discrimination prohibée par notre constitution parce que depuis que nous avons introduit la lettre d’information, nous avons constaté qu’il a laissé organiser les meetings et les manifestations populaires (…). Nous ne pouvons pas admettre qu’on évoque la Covid-19 que lorsque Lamuka et le peuple congolais organisent une manifestation publique », a-t-il renchéri.

Le mercredi 8 septembre dernier, le gouverneur Gentiny Ngobila a informé à Lamuka que sa marche du 15 septembre n’est pas autorisée à Kinshasa, prétextant les mesures le respect les mesures barrières contre le coronavirus. La police a par conséquent été instruite de prendre toutes les dispositions pour empêcher la tenue de cette marche à laquelle certains partis du FCC ont promis de prendre part.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi