samedi, août 13, 2022
Google search engine

Marche de Lamuka: Martin Fayulu embarqué « manu militari » dans son véhicule par la police

La marche organisée par Lamuka ce mercredi 15 septembre a été réprimée par la police nationale congolaise à coups de gaz lacrymogènes dans plusieurs communes de Kinshasa.

Des dispositifs sécuritaires ont été déployés  sur les grandes artères de la capitale pour disperser les militants qui tentaient de se regrouper.

Dans la commune de Masina où le go devrait être donné, Martin Fayulu, l’un des organisateurs de cette marche, a été embarqué de force dans son véhicule par les éléments de la police nationale congolaise.

Au stade actuel, un dispositif sécuritaire imposant est visible aux alentours du palais du Peuple, point de chute de cette marche et où un mémorandum devrait être déposé.

Pour rappel, cette marche était interdite par le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, sous prétexte de la rentrée parlementaire prévue pour ce mercredi 15 septembre.

Le gouverneur avait demandé à Lamuka  de postposer sa manifestation au vendredi 17 septembre. Les représentants de Lamuka n’avaient été d’accord.

Cette marche de Lamuka avait pour objectifs d’exiger la dépolitisation de la Ceni, le consensus autour des réformes électorales et protester contre le report des élections de 2023.

Dostin Eugène Luange

A lire aussi