Kinshasa: Les médecins vétérinaires exigent l’amélioration de leurs conditions de travail au même titre que ceux des hôpitaux

0
361

La Synergie Syndicale des Médecins et Techniciens Vétérinaires du Congo (SSMTC) exige le réajustement de la prime comme celle des médecins des hôpitaux et la participation à la commission interministérielle chargée de l’harmonisation de l’enveloppe salariale. Elle l’a dit ce lundi 18 avril lors d’un sit-in organisé à la primature et à la fonction publique.

 

Après avoir épuisé toutes les procédures auprès du gouvernement, ces médecins vétérinaires et professionnels de la santé sont descendus dans la rue et réclament d’être rémunérés au même rang que les autres médecins des hôpitaux.

“Nous demandons notre participation à la commission interministérielle chargée de l’harmonisation de l’enveloppe salariale, l’alignement à la prime de risque, le réajustement de la prime des médecins vétérinaires au même titre que nos collègues médecins des hôpitaux, l’alignement des vétérinaires non primés, l’ouverture d’une ligne de crédits à la prime de risque en faveur des techniciens vétérinaires de l’état”.

A défaut d’écouter leurs revendications, ces médecins vétérinaires projetent une grève sèche à travers toute l’étendue de la RDC avec comme conséquence, l’arrêt de toutes les prestations vétérinaires aux frontières notamment aux ports, laboratoires vétérinaires et postes de quarantaine.

Saisi par ce message, le ministre de la fonction publique Jean-Pierre Lihau a promis de résoudre ce problème ensemble avec d’autres membres du gouvernement impliqués.

“Vous jouez un rôle central dans le fonctionnement de notre pays.Votre préoccupation est fondée. Je veux essayer d’agir pour que vous puissiez intégrer la commission le moment venu parce que c’est moi qui supervise effectivement les travaux de la commission paritaire.Je vais peser pour qu’une commission spéciale soit créée à ce titre là et que nous puissions harmoniser avec nos collègues du gouvernement” a dit le ministre Jean-Pierre Lihau.

Au finish, un mémorandum a été déposé à la primature et à la fonction publique à cette même occasion.

Léonie KBGL