RDC: 20 civils tués dans un nouveau carnage en Ituri

0
592
RDC: 20 civils tués dans un nouveau carnage en Ituri

Un nouveau carnage a été perpétré par les combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) contre les civils, la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, dans le territoire d’Irumu, province de l’Ituri, au Nord-Est de la RD Congo.

Le bilan provisoire dressé par Christophe Munyanderu, Coordonnateur de la Convention pour le respect des droits humains (CRDH), antenne d’Irumu, fait état de vingt (20) personnes, aux côtés de vingt et une (21) motos et des maisons brûlées par les assaillants.

“Les rebelles présumés ADF ont de nouveau signé leur incursion dans la localité de Monge, située à environ 12 kilomètres, à l’Ouest du village de Ndimo. Le bilan provisoire fait état de 20 civils tués et 21 motos et maisons incendiées par ces rebelles présumés ADF. 5 parmi les civils ont été brûlés vifs dans la maison et plusieurs autres personnes portées disparues. 2 corps parmi les civils tués à Monge ont été ramenés dans la cité d’Oïcha, au nord Kivu à la date du jeudi 12 mai 2022 et 18 autres corps enterrés, sur le lieu du drame suite à leur état de décomposition très avancé”, a-t-il rapporté.

Et de poursuivre : “A la date de ce vendredi 13 mai 2022, ces mêmes rebelles ADF ont attaqué la localité de Ntume, entité située dans le village de Bwanasura Otomabere où ils ont tué des civils dont, jusqu’à présent, nous n’avons pas encore l’effectif suite à la non accessibilité due à l’insécurité, mais aussi des motos et maisons incendiées par ces derniers”.

Cet actviste des droits de l’homme demande aux Forces Amées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de lancer des opérations farouches qui pourront neutraliser ces ADF, actifs dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, placées sous état de siège, depuis mai 2021, par le Président Félix Tshisekedi.

Fabrice Ngima