Nord-Kivu : 8 groupes d’autodéfense font bloc pour participer aux prochaines étapes du dialogue de Nairobi

0
162
Nord-Kivu : 8 groupes d’autodéfense font bloc pour participer aux prochaines étapes du dialogue de Nairobi

Au total, huit (8) groupes se sont ligués en bloc dans une alliance dénommée « Coalition des Forces Nationalistes pour la Défense du Congo » (C.F.N.D.C.). Objectif : contribuer à la restauration de la Paix dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) à travers les prochaines étapes du dialogue de Nairobi au Kenya.

Cette mise au point est contenue dans une déclaration conjointe rendue publique et parvenue à yabisonews.cd ce mercredi 18 mai 2022. Ce document fait notamment mention des groupes ci-après :

– FPRDC, avec son quartier général de Munoli, sous le commandement de Kavugho Noëlla
– MFP, avec un quartier général mobile, sous le commandement du colonel Jackson Muhukambuto
– Yira-Force, avec son quartier général à Mangina-Cantine, sous le commandement de Kufa Jérémie
– Association des Vrais Congolais pour l’Autodéfense (AVCA), avec son quartier général Isale, sous le commandement de Sokulu Kyatwa
– Groupe Yira, avec son quartier général Lubangi, sous le commandement du nommé Konda
– Triple Force, avec un quartier général à Kanyambi sous le commandement du chef Roger
– M.N.L.D.K., avec un quartier général à Mayi-Moya sous le chef Luko Israël
– Léopard, avec son quartier général à Vianze sous le chef Kilumangoma.

Dans leur déclaration, ces groupes d’autodéfense disent être disponibles à prendre part aux prochaines étapes du dialogue de Nairobi « en vue d’y apporter une incontournable contribution pour la stabilisation et la paix durable dans l’Est de la RDC ». Ce bloc compte ainsi constituer une délégation composée de 8 personnes représentant chacune un groupe susmentionné.

La première étape des consultations engagées entre les délégués d’environ trente groupes armés de l’Est de la RDC et des émissaires de la présidence congolaise se sont achevées à Nairobi le 27 avril 2022. Des observateurs américains, français et de tous les pays membres de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) étaient également présents.

Durant les cinq jours d’échanges, Uhuru Kenyatta, le président kényan, qui dirigeait la facilitation, a exhorté ses interlocuteurs à signer « la paix des braves ». Il a également annoncé l’organisation d’une deuxième rencontre.

S’exprimant par visioconférence, son homologue congolais, Félix Tshisekedi, a encouragé ceux qui ont choisi le chemin de la paix en se rendant à Nairobi. Les différents groupes armés ont rédigé et remis chacun sur la table des mémos et notes d’intention.

Visesa Louangel, à Butembo