jeudi, août 18, 2022

Ituri : Guy Loando lance les travaux de réhabilitation de l’aéroport national de Bunia

Le Ministre de l’Aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo, a posé la première pierre de réhabilitation et modernisation de l’aéroport national de Bunia en présence du  ministre de Finances Nicolas Kazadi, celui de transports, voies de communication et du  désenclavement Chérubin Okende ainsi que du gouverneur militaire de l’Ituri, le lieutenant-général Johnny Luboya N’kashama, mardi 07 juin.

Dans son speech, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo, a rassuré les habitants du chef-lieu de la province de l’Ituri de l’effectivité des travaux de réhabilitation de cet aéroport d’intérêts généraux, les fonds étant déjà versés dans le compte de l’entreprise Mont Gabao pour  exécuter dans un premier temps les travaux du premier lot.

« Mon collègue de finances est là, nous ne sommes pas venus poser une pierre et repartir (…). Nous sommes venus en toute responsabilité parce que les fonds ont été mis à la disposition de l’entrepreneur qui peut le confirmer pour les travaux du premier lot (…) Vous avez vu les engins qui prouvent à suffisance le sérieux de l’entrepreneur. Et je vous dis au nom du gouvernement de la République dont je suis le chef de la délégation, les fonds ont été mis à sa disposition pour le premier lot pour que les travaux démarrent immédiatement », a-t-il déclaré.

Ituri : Guy Loando lance les travaux de réhabilitation de l’aéroport national de Bunia

Les travaux de modernisation de l’aéroport national de Bunia se feront en quatre (4) phases. La première étape consiste à allonger la piste d’atterrissage de 1850 à 2500 mètres son élargissement alors que la deuxième étape sera consacrée à l’agrandissement de l’aire de stationnement de 14.000 à 32.000 mètres-carrés (m2), a précisé Gilbert Munyampara de l’entreprise Mont Gabao.

La troisième étape consistera à la construction d’une aérogare passagers avec deux (2) circuits distincts d’arrivée et de départ d’une superficie de 3.500 m2 alors que la quatrième étape sera consacrée à la construction de la tour de contrôle à partir de laquelle les deux(2) extrémités de la piste d’atterrissage seront visibles et la caserne anti-incendie, a-t-il ajouté.

Hugues Mpaka

A lire aussi