jeudi, août 18, 2022

Médias-Environnement: Internews encourage les journalistes à couvrir les problématiques de la pollution plastique en RDC

L’organisation Internews forme les journalistes congolais sur la couverture des problématiques de la pollution plastique en RDC depuis lundi 27 juin 2022 dans la capitale.

Trois jours durant, les journalistes de Kinshasa et ceux venus du Kongo Central seront suffisamment outillés sur la pollution plastique.

Organisée en partenariat avec la fondation Tara océan, cette formation a vu sa première journée être axée sur l’ampleur de plastique dans la nature particulièrement dans les océans.

Selon Jean-François Ghiglione, chercheur au centre national de recherche scientifique (CNRS-France), 8 à 12 millions de tonnes de plastiques arrivent dans les océans chaque année alors que les micros et nanoplastiques sont 100 à 100.000 fois plus nombreux que les grands micro plastiques dans la nature.

Comme l’une des conséquences de cette pollution dans la nature sur les êtres vivants 1,4 millions d’oiseaux en meurent par an et 14.000 mammifères également en périssent annuellement.

Henri Bourgeois- Costa a soutenu que l’économie circulaire n’est pas uniquement le recyclage comme d’aucuns le croiraient. Pour plus des résultats, il a plutôt préconisé l’application de la règle de 3 R ( Réduction, Réemploi et Recyclage) dans la quête des solutions concrètes innovantes pour la transition plastique.

Les deux scientifiques ont mis en exergue le fait que « les plastiques sont faits pour durer longtemps et que le recyclage n’est pas une solution idéale comme on l’ exalte. D’où, la seule solution est de penser à l’abandon total de la production du plastique par les industries » ont-ils soutenu.

Retenons qu’à l’horizon 2040, les scientifiques prévoient la multiplication par trois du plastique dans la nature si rien n’est fait. Par contre, si les actions sont entreprises, la réduction sera de 78%.

Léonie KBGL

A lire aussi