jeudi, août 18, 2022

Beni : Nouvelle embuscade près de Bulongo; un véhicule incendié et un présumé ADF capturé

Des présumés combattants de l’Allied democratic forces (ADF) ont de nouveau incendié un véhicule en secteur de Ruwenzori non loin de la commune de Bulongo dans le territoire de Beni ( Nord-Kivu). Cet événement malheureux est survenu autour de 14 heures de ce dimanche 3 juillet 2022, précisément à Mutilipi-Kidungu dans le groupement de Malambo.

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont intervenues pour tenter, sans succès, de limiter les dégâts. Néanmoins, les sources militaires confirment l’arrestation d’un présumé combattant ADF au cours de leurs accrochages.

«Le présumé élément ADF capturé est un jeune homme natif de Kalembo toujours en secteur de Ruwenzori », note l’armée qui ajoute que ce dernier guiderait les assaillants lors de leurs différentes opérations macabres dans la zone.

La société civile raconte que la commune de Bulongo a aussi été affectée par l’attaque.

« Deux roquettes d’origine inconnue sont tombés l’une dans l’église Cité de Refuge de la place située au quartier Kihome et l’autre sur la concession musulmane du quartier Kambalangu dans la même municipalité », rapporte la société civile qui ajoute qu’aucun autre dégât n’a été causé par ces engins de guerre, outre les tôles touchées à l’église de Jules Mulindwa.

Choquée par la montée à flèche de l’insécurité en commune de Bulongo et ses environs, la structure citoyenne ne cesse de décrier la négligence des alertes de la population par les services spécialisés. Esimo Tembo Lewis, son président, appelle les autorités compétentes à vite agir pour sécuriser davantage les civils.

La soirée de vendredi 1 er juillet, des présumés combattants ADF ont incendié un autre véhicule Mercedes Benz sur la route nationale numéro 4, axe Beni-Kasindi à hauteur de Makisabo dans la localité Kilya. Selon la société civile locale, le conducteur du véhicule incendié a été également tué, son aide s’étant sauvé de justesse.

Visesa Louangel, à Butembo

A lire aussi