mercredi, août 10, 2022
Google search engine

Nord-Kivu : Des bandits non autrement identifiés tuent un infirmier à Butembo

Des porteurs d’armes blanches ont poignardé un infirmier laborantin en commune de Kimemi dans la ville de Butembo au Nord-Kivu. Le drame a vécu dans la nuit de dimanche à lundi 4 juillet 2022.

Les bandits en question ont signé leur entrée au Poste de santé « Tout est grâce », situé en cellule de Komba du quartier Ngere autour de minuit. Ces tueurs n’ont pas tardé de rejoindre l’infirmier Kakule Wambutiraki Baraka dans sa chambre pendant qu’il montait la garde cette nuit. Face à la cruauté de ces inciviques, l’infortuné a tenté de se défendre, mais en vain.

« Nous avons juste écouté le bruit du claquement de la porte à l’extérieur. Nous, on a juste pensé que l’infirmier sort pour se soulager. Quelques instants après, on l’a écouté crier au secours, accusant l’entrée des bandits. Pendant ce temps, il était curieusement déjà blessé. Pendant qu’il tentait de se sauver en se rapprochant de la maison où nous (Malades, Ndlr) étions, il a perdu toute force avant d’atteindre la porte. C’est là qu’on n’a plus rien écouté de ses cris », témoigne l’une des malades qui étaient internés dans ce poste de santé.

La nuit aura été tragique et pour les malades qui ont d’ailleurs tous pris fuite par besoin de sécurité. Pour se frayer passage, les bandits qui ont opéré cette nuit ont eux-mêmes alerté, faisant allusion à une incursion dans la structure en question. Jusqu’à 12 heures de ce lundi, les services de sécurité arrivés cette nuit pour constater les dégâts ne sont pas revenus sur le lieu du drame pour poursuivre les enquêtes.

La désolation des habitants est de constater qu’au moins 3 structures sanitaires ont fermé leurs portes dans cette cellule, suite à l’insécurité. Ils comptent sur l’implication des autorités pour assoir la stabilité dans les zones affectés par l’activisme des bandits armés à Butembo et environs.

Visesa Louangel, à Butembo

A lire aussi