Abolition de la peine de mort : A Berlin, Me Liévin Ngondji se dit inquiet de voir la RDC “refuser” d’abolir cette peine au motif de la guerre dans l’Est

Le président de l’ONG Culture pour la paix et la justice ( CPJ) a affirmé que le “refus” du Gouvernement Congolais d’abolir la peine mort sous prétexte de la guerre dans l’Est du pays n’est pas une vraie raison.

Il l’a fait savoir à Yabisonews.cd, ce mercredi 16 novembre 2022, à l’occasion du 8ème congrès mondial contre la peine de mort, qui se tient à Berlin, capitale de la République fédérale de l’Allemagne.

« Nous disons que ce n’est pas vrai, parce nous avons vu beaucoup de pays autour de nous qui étaient en guerre comme nous, abolir la peine de mort » , a déclaré Maitre Lievain.

Aussi, cet expert des questions penales indique que des pays comme l’Angola et le Congo-Brazzaville ont aboli la peine de mort dans leurs textes juridiques alors qu’ils étaient en pleine crise sécuritaire.

« L’Angola a aboli la peine de mort en 1982, il était en guerre, le Congo-Brazaville a aboli la peine de mort au moment où l’Etat était en guerre contre le pasteur Ntumi, la Centre-Afrique vient d’abolir la peine de mort, elle est en pleine guerre », a soutenu le Président de l’ONG Culture pour la Paix et la Justice.

A noter que c’est depuis 2003 que la RDC n’a plus exécuté les condamnés à la peine de mort évoluant depuis sous le régime d’un moratoire de fait.

Pour rappel, le 8ème Congrès mondial contre la peine de mort est une organisation de l’association Ensemble contre la peine de mort (ECPM). Durant 4 jours des politiques, activistes et journalistes vont débattre sur les nouvelles stratégies à mettre en place en vue d’atteindre une abolition de la peine de mort universelle.

Christian-Timothée Mampuya