Attaque du M23 contre les positions des FARDC : L’armée loyaliste rassure que la situation est sous contrôle sur tous les fronts et promet de répondre avec vigueur

Après la reprise d’attaque du M23 sur les positions des FARDC sur l’axe Rangira- Rwanguba-Tchengerero observées depuis le jeudi 20 octobre dernier au Nord-Kivu, les forces loyalistes rassurent que la situation est sous contrôle sur tous les fronts et promettent de répondre avec vigueur pour défendre l’intégrité du territoire national.

Dans un communiqué officiel rendu public ce dimanche 23 octobre, les FARDC affirment que les combats se poursuivent sur l’axe Tamugenda où les terroristes du M23, l’impulsion du Rwanda ont tenté d’empêcher le ravitaillement des forces loyalistes sur cet axe routier.

«Dans l’ensemble, nos hommes se comportent de manière exemplaire sur le terrain et les forces armées loyalistes continuent à fixer l’ennemi. La situation est sous contrôle dans tous les fronts», indique le communiqué.

Toutefois, les FARDC notent que malgré “la bonne foi” du chef de l’état Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo de trouver de solutions concertées, l’armée rwandaise sous couvert du M23 continue à lancer des obus sur leurs positions.

«Ces attaques ont mis fin à l’accalmie qui s’observait dans le théâtre des opérations, provoqué des morts inutiles et entrainerait la souffrance de nombreuses personnes, déplacées qui fuient les combats (…)» renchérit le même document.

Par ailleurs, l’armée loyaliste établit un bilan d’une personne fauchée par les bombes de l’armée rwandaise et 5 personnes blessées dans l’axe Rangira- Rwanguba-Tchengerero. Et dans l’axe Tamugenda, 3 civils ont été tué et 35 autres blessés dont les enfants à Nyabikoro, près de l’hôpital de Rwanguba.

Chris Kalu