Beni : Le leader du groupe Maï-Maï Kyadenga arrêté avec 10 de ses hommes

100

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) annoncent avoir arrêté le leader du groupe Mai-Mai Kyandenga avec 10 de ses éléments. C’est le contenu d’une dépêche de l’armée loyaliste parvenue à yabisonews.cd, le soir de ce dimanche 18 septembre 2022.

« Monsieur Kambale Kupaku Jean Baptiste alias Kyandenga a été surpris dans une réunion de planification des massacres ce soir dans la ville de Butembo », note le porte-parole du secteur opérationnel Sokola I Grand Nord-Kivu.

Notons que les FARDC accusent le groupe armé Mai-Mai Kyandenga d’être supplétif de terroristes de l’Allied democratic forces (ADF/MTM), opérant à l’ouest de la cité de Eringeti-Otomabere puis les périphéries de la localité de Biakato. Monsieur Kambale Kupaku Jean Baptiste est ainsi arrêté avec 10 de ses combattants Mai-Mai qui assureraient sa sécurité.

Mardi 13 septembre 2022, les Forces armées de la République Démocratique avaient arrêté 3 autres combattants Maï-Maï Kyandenga à l’ouest de Biakato. Ces assaillants étaient blessés lors des derniers affrontements avec l’armée régulière dans les localités de Mingazi et Lako, dans le territoire de Mambasa.

Notons qu’au moins 13 villages de la chefferie de Babila-Babombi dans le territoire de Mambasa sont occupés, depuis quelques jours, par les rebelles ADF et leurs alliés Maï-Maï du groupe Kyadenga. L’organisation Convention pour le respect des droits de l’homme (CRDH) note que toutes ces entités sont vidées de leurs habitants.

Visesa Louangel