Beni : Les “rastas” appelés à se faire identifier auprès des services étatiques pour échapper à la mesure interdisant la longue chevelure

L’administrateur du territoire de Beni invite les “rastas” à se faire identifier auprès des services étatiques pour échapper à la mesure interdisant la longue chevelure dans la région. C’est la résolution prise ce lundi 9 octobre 2023. C’était au cours d’une rencontre qui a mis au tour d’une même table, l’autorité territoriale et les représentants de cette catégorie sociale.

Le colonel Ehuta Omeonga Charles a motivé la rencontre avec les rastas par la panique qui s’observait au sein de différents groupes de rastas après la mesure interdisant la longue chevelure dans la région. L’administrateur de territoire voulait ainsi rassurer ces compatriotes.

« J’ai décidé d’échanger avec eux, parce qu’ils étaient vraiment paniqués par rapport à la mesure prise au sujet des cheveux. On vient d’échanger avec eux, comme c’est leur religion, on a jugé qu’ils soient tous identifiés d’abord, et le reste on va voir quoi faire par rapport à l’accompagnement de la mesure prise lors des meetings populaires. Parce qu’il y a aussi des fumeurs de chanvre qui se font passer pour les Rastas », a lancé le colonel Ehuta Omeonga.

L’autorité territoriale a profité de l’occasion pour rappeler aux services engagés dans l’exécution de cette mesure que ce n’est pas le moment de tracasser la population. « Il faut juste couper les cheveux et rien d’autres », insiste l’administrateur militaire, colonel Ehuta Omeonga Charles.

Au cours du meeting qu’il a tenu la semaine dernière à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, l’administrateur de Beni avait interdit aux jeunes de la région de trainer sur les têtes des longues chevelures. Ce, pour éviter d’être confondus à l’ennemi.

Visesa Louangel

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.