Beni : un militaire accusé de cambriolage dans le ménage d’un civil aux arrêts à Mangina

Un militaire des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), a été arrêté pour avoir opéré dans le ménage d’un civil à Mangina dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), la nuit de mercredi 02 au jeudi 03 mars 2022.

Le fait a vécu dans une maison d’un habitant en cellule Brazza au quartier Kasitu au Nord de la commune de Mangina. Avant d’entrer dans le vif de son opération, le militaire a tout de suite été blessé par arme blanche par le propriétaire de la maison assiégée.

Après ce cas aux côtés de plusieurs autres enregistrés en commune de Mangina et dont les auteurs sont des hommes incontrôlés des FARDC, le commandant des militaires axe Mangina sort de son silence pour condamner cette indiscipline. Dans une sortie médiatique la soirée de ce jeudi 3 mars 2022, le colonel Serge Mavinga annonce que de nouvelles stratégies ont été mises en place pour mettre fin à ce phénomène.

« Avec la police, on a pris des nouvelles stratégies pour qu’au futur, ces genres des bavures ne se répètent pas. Que la population reste calme. Il y a des stratégies. Il vont remarquer dès ce soir qu’on a changé de stratégie afin de mettre la main sur les hors la loi », a-t-il rassuré.

Le colonel Serge appelle la population à la dénonciation et à la confiance aux FARDC « qui se battent pour le retour de la paix dans la région de Beni».

Le militaire incontrôlé est au cachot avec ses blessures en attendant de répondre de son acte.

Visesa Louangel, à Butembo