Conflit interethnique à Kwamouth : Plus de 4000 déplacés recensés dans le Kwilu

Plus de 4000 déplacés, fuyant les atrocités dans le territoire de Kwamouth, au Maï-ndombe, se retrouvent actuellement dans la province du Kwilu.

D’après le directeur de cabinet du commissaire général des actions humanitaires au Kwilu, Jérémie Bikele, qui s’est confié à yabisonews.cd, ce samedi 10 septembre 2022, plus de 1000 déplacés sont actuellement à Bandundu-ville et près de 4000 dans le secteur de Wamba, dans le territoire de Bagata, le long de la rivière Kwango.

« Actuellement, dans la ville de Bandundu, nous sommes à 1349 déplacés et dans le secteur wamba, dans le territoire de bagata, précisément dans le village Fasila, ils sont près de 3.000 déplacés. Dans la totalité, ils sont à plus de 4.349 dans la province du Kwilu. Mais ils sont plus que ça puisqu’il y a d’autres qui sont dans les villages le long de la rivière kwango« , a-t-il fait savoir

Jusqu’au 06 septembre dernier, le nombre des déplacés s’élevait à près de 584 à Bandundu. A ce jour (10 septembre 2022), ils sont plus de 1349 au chef-lieu de la province du Kwilu.

A Bandundu, ces déplacés sont actuellement campés à la mairie et d’autres dans les familles d’accueil.

Patrick Matanga