Conflit interethnique au Kwamouth : Déjà un décès enregistré parmi les déplacés à Bandundu-ville

75

Déjà un décès a été enregistré ce lundi 19 septembre 2022 parmi les déplacés venus du territoire de Kwamouth, se trouvant à Bandundu-ville, chef-lieu de la province du Kwilu

L’information a été confirmée par le directeur de cabinet du commissaire général en charge des actions humanitaires au Kwilu, Jérémie Bikele. Selon lui, il s’agit de l’enfant d’un des déplacés, âgé d’au moins 5 ans qui a perdu la vie de suite d’une maladie, vues les conditions de déplacement brusque de ses parents.

« (…) Aujourd’hui même nous venons d’enregistrer un cas de décès, un enfant qui est mort et son corps est gardé à la morgue. Mais il y a des enfants qui ont un problème de paludisme, certains souffrent déjà de la malnutrition, voyez il n’y a pas d’équilibre alimentaire et ils sont entassés. Il y a d’autres d’ailleurs que nous avons contacté qui ont fait plus de 10 jours dans la forêt avant de se retrouver ici, donc ils ont été exposés à certaines maladies », a-t-il fait savoir

Et d’ajouter  » (…) Aussi, pour les femmes enceintes qui sont parmi les déplacés, jusque là, il n’y a pas vraiment encore de solution de situation adéquate parce que nous sommes en train de voir comment leur apporter du soutien…voilà pourquoi nous lançons une fois de plus un appel aux partenaires, afin de venir en aide surtout à ces femmes enceintes pour une bonne prise en charge », a-t-il ajouté

Plus de 11 901 déplacés ont été enregistrés dans la province du Kwilu, dont 2 949 à Bandundu-ville, pendant la période allant du 20 août au 17 septembre 2022

Patrick Matanga